Patrimoine cultuel : l'Église Saint-B...

Patrimoine cultuel : l'Église Saint-Barthélémy à Lisse

Saint Barthélémy est un des douze apôtres et le patron des bouchers, des tanneurs et des relieurs. Il est fêté le 24 août. Son nom est devenu tristement célèbre avec le massacre des protestants survenu le jour de sa fête en 1572 à Paris et qui se poursuivit pendant plusieurs jours et s'étendit à plusieurs villes de province.

Lisse était à l'origine une cure. Au cours du XVIIè siècle cette paroisse fut annexée à Réaup par l'évêque de Condom. A la fin de l'Ancien Régime, elle avait recouvré son titre de cure. Il lui fut conservé par les Constitutionnels dans leur projet de circonscription de 1782 et St Julien lui était uni comme oratoire. A l'organisation (1803) elle a été érigée en succursale de Mézin.

Plusieurs édifices religieux se trouvaient sur la commune de Lisse sous l'Ancien Régime :

  • L'église St Jean à Cap Lisse était abandonnée depuis de nombreuses années.
  • Le prieuré séculier de Sainte Catherine appartenait aux Chartreux de Bordeaux. En 1790, il comprenait un château avec une petite chapelle attenante et un vaste domaine avec un moulin sur la Gélise.
  • La chapellerie du Crucifix de Latran, fondée dans l'église de Lisse (accolée au château de Lisse) à la nomination du seigneur du lieu par un titre du 29 août 1643. Le service consistait en une messe de la Passion chaque vendredi.

En 1727, l'ancienne église paroissiale Saint-Gervais avait été déclarée ruinée et abattue depuis un temps immémorial (il n'a pas été possible de localiser son emplacement ; s'agissait-il de St Jean à Cap Lisse ?). Depuis le 16è ou le 17è siècle, la chapelle Saint-Barthélemy du château de Lisse servait d'édifice paroissial (Chapelle du 11e siècle, d'une travée et abside, dotée d'une salle haute. La chapelle est agrandie au 16e siècle sur le bâti de la tour médiévale, et ouverte au 17e siècle vers l'extérieur, pour servir d'édifice paroissial).

En 1810 le curé de cette paroisse écrivait à son évêque : « Les paroissiens de Lisse, au nombre de soixante-dix feux, presque tous bien aisés, mais extrêmement avares, ont un presbytère, et non une église, à eux propres. Celle qui existe appartient à monsieur de MONTAUT (propriétaire du château), qui leur a accordé quelques années pour en bâtir une ». Mais le temps va s'écouler sans que rien ne soit fait...

Quatre-vingt-deux ans plus tard, en 1892, Louis VITON, propriétaire du château, ne renouvelle pas la cession de ses prédécesseurs et laisse 10 ans à la commune pour construire une nouvelle église.

La même année, un projet d'église est réalisé par Lucien DUBARRY de LASSALLE, architecte à Agen. La commune acquiert un terrain en 1893. Un projet simplifié, à la demande du ministère, avec une seule sacristie et un clocher mur au lieu d'un clocher tour, est accepté en 1894. La construction est achevée en 1897 par l'entrepreneur DUBROCA. Elle comprend trois autels (le maître autel, l'autel de St Joseph et l'autel de la Vierge). Elle comprend également un clocher mur, mais avec deux emplacements de cloche, bien qu'une seule soit installée.

L'église de Lisse est donc la plus récente des trois églises actuelles de la commune de Réaup-Lisse.

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2022 | Gérer mes cookies 🍪